Rétrofit électrique : quelles aides financières ?

Le rétrofit électrique permet la transformation d’un véhicule thermique en un véhicule électrique. Autorisé depuis avril 2020, le gouvernement rappelle les différentes aides mises en place pour accompagner le développement de ce secteur…

Rétrofit électrique : les dispositifs permettant le développement de cette activité

Pour mémoire, le « rétrofit électrique », autorisé depuis le 7 avril 2020, consiste à transformer un véhicule thermique en véhicule électrique. Si cette activité est soumise au respect d’une règlementation stricte, sa croissance semble surtout ralentie par les coûts importants que représentent le développement et l’homologation des kits de conversion.

Pour accompagner les acteurs de la filière, le gouvernement rappelle que depuis le 1er juin 2020, le rétrofit est éligible à la prime à la conversion des véhicules dont le montant est, toutes conditions remplies, de :

  • 1 100 € pour un 2 ou 3 roues ;
  • 5 000 € pour une voiture ;
  • 9 000 € pour un véhicule utilitaire léger.

En outre, ce dispositif permet également au professionnel ayant effectué la transformation d’avancer cette prime au bénéficiaire final.

Enfin, depuis décembre 2020, un bonus de 1 000 € est accordé aux acheteurs d’un véhicule électrique d’occasion âgé d’au moins 2 ans et donc, par extension, aux acheteurs d’un véhicule ayant fait l’objet d’un rétrofit électrique.

Source : Réponse ministérielle Villiers, du 7 décembre 2021, n°40753

Rétrofit électrique : quelles aides financières ? © Copyright WebLex – 2021

écrit par

Pour recevoir toutes les actualités
abonnez-vous à notre newsletter