Acompte de crédits d’impôt : et si vos dépenses ont baissé ?

En janvier de chaque année et pour certains avantages fiscaux, l’administration fiscale vous verse un acompte de 60 %. Si vous le souhaitez, vous pouvez moduler à la baisse, voire renoncer à cet acompte. Comment faire ?

Moduler ou renoncer à l’acompte avant le 9 décembre 2021

Pour certain(e)s crédits et réductions d’impôts, un acompte de 60 % est versé en janvier de chaque année. Sont concernés :

  • le crédit d’impôt lié à l’emploi d’un salarié à domicile ;
  • le crédit d’impôt lié à la famille (garde d’enfants de moins de 6 ans) ;
  • le crédit d’impôt au titre des cotisations syndicales ;
  • la réduction d’impôt pour dépenses de dépendance (EHPAD) ;
  • les réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (dispositif Pinel notamment) ;
  • la réduction d’impôt pour dons à des associations.

Si au cours de l’année vos dépenses ont diminué (par rapport à celles engagées l’année précédente), vous risquez d’avoir à rembourser une partie de l’avance qui vous sera versée mi-janvier 2022.

C’est pourquoi vous avez la possibilité, en vous connectant à votre « espace particulier » sur le site www.impots.gouv.fr avant le 9 décembre 2021 :

  • de demander une diminution du montant de l’acompte ;
  • de demander à ne pas bénéficier de l’acompte de crédit (ou de réduction) d’impôt en janvier.

A toutes fins utiles, notez qu’aujourd’hui, il n’est pas possible de moduler à la hausse cet acompte, en raison du risque important de fraude.

Source : Impots.gouv.fr, questions-réponses, « j’ai déclaré des réductions et crédits d’impôts, suis-je concerné par le versement de l’avance de 60 % en janvier ? », à jour au 4 octobre 2021

Acompte de crédits d’impôt : et si vos dépenses ont baissé ? © Copyright WebLex – 2021

écrit par
Benjamin Gatiniol

Benjamin Gatiniol

Responsable Marketing & Communication d'Auverco

Pour recevoir toutes les actualités
abonnez-vous à notre newsletter