Newsletter Hebdo #118

Heureux de vous retrouver avec cette cent dix huitième édition de notre newsletter.

 

« Comment va la France ? », s’interroge le média spécialisé Novethic, et la réponse qu’il donne, à travers cinq grands chiffres publiés chez Eurostat, l’Insee, Challenges, Oxfam, la Banque centrale européenne et Carbone 4, est loin d’être optimiste… 

 

  • Le risque de pauvreté est passé de de 17,8% à 21% en cinq ans. Près de 14 millions de Français vivent aujourd’hui avec au moins l’une des trois difficultés suivantes : un revenu inférieur au seuil de pauvreté (1 102 euros pour une personne seule), dans un foyer très éloigné de l’emploi ou dans une grande précarité matérielle. Comparée aux autres pays européens, la France se situe juste en-dessous de la moyenne alors que c’est l’un des pays les plus riches du continent.

 

  • La chute de la consommation de l’alimentation en France est sans précédent : -12% depuis janvier 2022. C’est même une chute jamais vu depuis le début du recensement de ces données par l’Insee dans les années 80. En cause : l’inflation et l’augmentation des prix alimentaires. Baisse des volumes d’achats, réduction du gaspillage, les stratégies sont nombreuses. Et devraient devenir la norme dans les années à venir. 

 

  • 1 170 milliards d’euros. C’est la somme que représente le patrimoine cumulé des 500 plus grandes fortunes de France. C’est ainsi la spectaculaire augmentation de ces fortunes au cours de la dernière décennie, qui est la plus frappante. Juste avant le début des années 2010, le cumul des 500 fortunes ne dépassait pas les 200 milliards d’euros…

 

  • La fin de l’argent facile. L’augmentation de l’inflation en raison de la crise énergétique mais aussi de la pénurie de matières premières au niveau international, a obligé la plupart des banques centrales du monde à resserrer leurs taux directeurs.La conséquence n’a pas tardé à se faire sentir, notamment sur les taux d’intérêt immobiliers. Ils sont passés d’1,12% en mai 2022, à 2,89% en moyenne au mois de mai 2023, dépassent même les 3% en juin. 

 

  • L’empreinte carbone des Français cinq fois trop élevée. Celle-ci s’établit à 9,9 tonnes de CO2 équivalent en moyenne annuelle pour chaque Français alors qu’il faudrait qu’on descende à 2 tonnes. Une empreinte qui a toutefois baissé de 3% entre 2019 et 2021.

 

Nul besoin, à ce stade, d’évoquer le mois de juin dernier, le deuxième plus chaud jamais enregistré en France, à l’heure d’une canicule jamais vue sur l’ensemble de l’hémisphère nord…

Restez au fait de toutes les informations pour votre entreprise en ouvrant notre newsletter PDF, votre source incontournable pour découvrir les dernières actualités !

 
 
 
Benjamin Gatiniol

Benjamin Gatiniol

Responsable Marketing & Communication d'Auverco

Ajouter un commentaire

Newsletter Hebdo

Chaque semaine retrouvé notre dossier concernant les dernières actualités liées à votre activité

Inscrivez-vous

Suivez-Nous

Les dernières actualités

Suivez-nous